Imposition des revenus fonciers

Les propriétaires qui louent des locaux vides, c’est-à-dire non meublés, déclarent leurs revenus locatifs dans la catégorie des revenus fonciers.
Il peut s’agir de locaux d’habitation et de leurs dépendances (maison, appartement, emplacement de stationnement), de locaux d’activité (bureaux, commerces, usines) ou de terrains.
Les revenus à déclarer concernent essentiellement des loyers réellement encaissés au cours de l’année civile.
Doivent également être déclarées certaines recettes exceptionnelles telles que d’éventuelles subventions de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). En revanche, les charges locatives versées par le locataire ne son...

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Si vous faites déjà partie de nos abonnés, connectez-vous ici.
Pas encore d’abonnement ? Vous pouvez souscrire à cette solution en ligne sur notre webshop.


Vous pourrez profiter de nombreux avantages en vous abonnant.

Souscrire ici