Avoirs, créances et dettes en monnaies étrangères

Les avoirs en devises ainsi que les créances et dettes libellées en monnaies étrangères doivent être évalués à la clôture de chaque exercice en fonction du dernier cours de change.
Les écarts de conversion (perte ou profit) résultant de l’évaluation au 31 décembre 2019 par rapport aux montants initialement comptabilisés sont pris en compte pour la détermination du résultat imposable au taux de droit commun des exercices clos à cette même date.
Il convient de noter que la Banque de France communique le taux de conversion de chaque devise contre un euro (euro contre devises). Il nous a paru également intéressan...

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Si vous faites déjà partie de nos abonnés, connectez-vous ici.
Pas encore d’abonnement ? Vous pouvez souscrire à cette solution en ligne sur notre webshop.


Vous pourrez profiter de nombreux avantages en vous abonnant.

Souscrire ici