Amortissements

L’amortissement consiste à répartir le coût d’un élément d’actif sur sa durée d’utilisation prévue par l’entreprise, lorsque celle-ci est limitée dans le temps en raison d’un critère physique (usure), technique (obsolescence) ou juridique (période de protection légale ou contractuelle).
Quel que soit le mode d’amortissement, le point important est la durée de vie probable de l’immobilisation.
L’amortissement, dont la constatation est obligatoire, est en général de type « linéaire » (annuités constantes) ou « dégressif » (déduction fiscale d’annuités décroissantes). Mais des régimes dérogatoires d’amortissement s’appliquent dans certains cas (amortissements exceptionnels ou accélérés, bie...

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Si vous faites déjà partie de nos abonnés, connectez-vous ici.
Pas encore d’abonnement ? Vous pouvez souscrire à cette solution en ligne sur notre webshop.


Vous pourrez profiter de nombreux avantages en vous abonnant.

Souscrire ici