La Cour de cassation s'est récemment prononcée sur les règles applicables lorsqu'un syndic de copropriété fait une avance de fonds au profit d'une copropriété. Alors ? 

Pour une avance de fonds... Dans une affaire, le syndic professionnel d'une copropriété a demandé en justice le remboursement de fonds, avancés par ses soins au profit du syndicat des copropriétaires. La Cour d'appel de Nancy a donné raison au syndic, en expliquant qu'il n'était pas légalement interdit à un syndic d'avancer des fonds pour le compte d'une copropriété, et d'en demander ensuite le remboursement sur le fondement de l'article 1999 du code civil, notamment en cas d'urgence pour des travaux, afin d'éviter un retard de chantier.

Une position inflexible... La Cour de cassation a récemment censuré l'arrêt de la Cour d'appel de Nancy, au vu du principe suivant, inédit sous cette forme : le « fait pour le syndic d'abonder sur ses propres deniers le compte du syndicat des copropriétaires constitue une faute sanctionnée par la non-restitution de ce solde » (Cass. 3e civ. 04.07.2019 n°17-27743).

Pour consulter l'arrêt du 4 juillet 2019 : cliquer ici

La Cour de cassation avait déjà jugé, en 2009, que constitue « une faute le fait pour le syndic d'abonder sur ses propres deniers le compte du syndicat des copropriétaires qu'il gère » (Cass. 3e civ. 18.11.2009 n°08-20595)

Notons que, depuis la loi n°2014-366 du 24 mars 2014 (loi Alur), la loi du 10 juillet 1965 précise expressément que, à l'exception d'un syndic provisoire dans les conditions prévues par l'article 35 du décret du 17 mars 1967, ou d'un administrateur provisoire, un « syndic de copropriété ne peut avancer de fonds au syndicat de copropriétaires » (loi du 10.07.1965, art. 18 I.).

En 2008, la commission relative à la copropriété (CRC) a recommandé aux syndics « de ne procéder à aucune avance de fonds pour le compte du syndicat des copropriétaires » (CRC, recommandation n° 8 du 7 janvier 2008 relative aux appels de fonds que le syndic peut exiger des copropriétaires).

Côté syndics, la leçon est claire : ne faites jamais une avance de fonds !  

Référence.

Cour de cassation 3ème chambre civile 04 juillet 2019 n°17-27743

La Cour de cassation estime qu'un syndic qui fait l'avance de fonds pour le compte d'une copropriété commet une faute, et ne réclamer le remboursement des sommes concernées. 
 

Détails de contact
Editions Francis Lefebvre | 42, rue de Villiers | CS 50002 | 92532 Levallois-Perret
Tél. : 03.28.04.34.10 | Fax : 03.28.04.34.11
service.clients.pme@efl.fr | pme.efl.fr
SAS au capital de 241 608 euros | RCS Nanterre | N° TVA : FR 764 147 408 52 | Code APE : 5814 Z